Cinq questions pour comprendre la construction en paille

Entretien avec Christophe Benoît, gérant d’Éco-Habitat85 et adhérent au réseau ÉCHOBAT.

 

Qu’entend-on par construction en paille ?

Différents procédés de constructions en paille et différents usages du matériau existent. Ils sont encadrés par les règles professionnelles de construction en paille. Ces règles ont été rédigées par le RFCP (Réseau Français de la Construction Paille). Elles constituent le cadre officiel et normatif applicable en France métropolitaine.

Aujourd’hui, les règles professionnelles de construction en paille définissent exclusivement les méthodes de conception et de mise en œuvre pour l’utilisation de la paille en tant que remplissage isolant et support d’enduits. Dans le cadre de ces règles professionnelles, la botte de paille ne constitue donc pas un élément structurant du bâtiment. Le respect de ces règles et l’attestation de réussite délivrée au terme d’une formation Pro-paille permettent d’obtenir la garantie décennale sur le bâtiment construit.

Depuis combien de temps ce procédé de construction est-il utilisé ?

La construction en paille existe depuis plus de 130 ans. Elle est d’abord apparue aux États-Unis et a gagné l’Europe à la fin de la première guerre mondiale. En France, la plus vieille construction paille date de 1920 et est toujours debout aujourd’hui. Il s’agit de la maison Feuillette, construite en ossature bois et isolation paille.

Historiquement, les premières constructions en paille qui datent de 1870 étaient réalisées en bottes porteuses. Cette seule technique d’empilage des bottes de paille, sans élément structurant autre, permettait de tenir l’édifice et de supporter les charges de la couverture. Ces constructions existent d’ailleurs toujours aujourd’hui.

Quelles sont les avantages de la construction en paille ?

La paille est un matériau durable et renouvelable par excellence. La production de paille est en effet annuelle et le monde agricole ne consomme qu’une faible portion de la paille produite. C’est donc un matériau abondant et disponible pour le secteur du bâtiment.

La paille utilisée comme isolant offre une performance thermique supérieure à ce qui est imposé par la réglementation actuelle. Ce matériau répond d’ores et déjà aux exigences de la future réglementation environnementale. La paille a par ailleurs un très bon classement de réaction et de résistance au feu, du fait du respect d’une densité minimum.

Comment se former à la construction en paille ?

La formation Pro-Paille permet d’aborder les règles professionnelles de la construction paille. Elle dure cinq jours et ÉCHOBAT propose généralement de la scinder en deux. Cela évite au public de ces formations, qui est principalement issu de petites structures, de s’absenter une semaine entière.

Cette formation comprend une partie consacrée à la théorie et une seconde pour la mise en pratique. Dans le volet théorique, nous abordons l’historique de ce mode de construction, les caractéristiques techniques de ce matériau, la physique du bâtiment (calcul de la performance thermique d’une paroi, transfert d’humidité dans le bâtiment, etc.), les différents principes constructifs et la notion de sécurité du travail. Ces éléments théoriques permettent d’appréhender les problématiques de compatibilité du matériau par rapport aux règles des établissements recevant du public, aux exigences de performance thermique et à la notion de gestion de l’humidité dans le bâtiment ou encore au classement de réaction et de résistance au feu.

Pour la mise en pratique, trois ou quatre systèmes constructifs sont préparés en maquette (par exemple : double ossature, ossature décentrée, double ossature extérieure, caisson préfabriqué). Lors de la formation, les professionnels apprennent concrètement à mettre en forme une botte de paille et à lui donner les dimensions souhaitées. Ils intègrent ensuite cette botte dans une structure porteuse en respect de la réglementation paille. Ils s’assurent ainsi que la botte de paille est toujours en contact avec la structure qui l’entoure afin de ne laisser aucun vide d’air. Cet aspect-là est essentiel par rapport à la réglementation incendie.

Pourquoi est-il intéressant de se former ?

Le dispositif de formation Pro-Paille est de plus en plus connu et par conséquence les porteurs de projet attachent parfois une attention plus particulière sur cet aspect. Il est donc intéressant de pouvoir justifier d’une formation dans les réponses à certains appels d’offre.

Il est par ailleurs aussi plus facile d’obtenir une assurance décennale pour des constructions en paille lorsque l’on a suivi avec succès la formation Pro-Paille

Tous les professionnels qui souhaitent gagner en compétences sur ce mode de construction peuvent se former : bureaux d’étude, architectes, maîtres d’œuvre, maçons, charpentier, artisans de second œuvre…

 

luctus at ipsum commodo eget consectetur Sed ultricies